Première semaine à Itacaré

Grande, Brésil le 16/05/2012

 

Notre nouveau lieu de vie nous plaît beaucoup. Nous n’avons pas encore eu l’occasion de voir les belles plages qui font la renommée d’Itacaré mais cela ne saurait tarder…

 

Ce matin, mercredi, je suis allée à mon premier cours de capoeira. Après trois semaines sans sport, j’ai morflé surtout que ce sport de combat, inventé par les esclaves, peut être extrêmement physique. Il faut beaucoup de force et de souplesse, qualités que je ne possède plus vraiment ! Mais cela m’a beaucoup plu…C’est une association brésilienne : Filhos do Zumbi qui organise ce cours trois fois par semaine, réservé uniquement aux femmes. Il n’est pas toujours aussi physique car parfois il s’agit de manier les instruments de musique (bonjour les dégâts !! fou rire assuré quand on me demande de coordonner mains et pieds !). La prof est hyper rigoureuse et franchement, dans cette ville où le laisser-aller est de mise, cela fait du bien ! On a même un cri de guerre ! « Aie ! Filhas da Zumbi !!!» en hurlant ! Je me marre toute seule ! Dans les faits, je n’ai pas été capable de marcher pendant deux jours à la suite de ce premier entraînement... et les escaliers ou simples marches représentaient un réel challenge ! Le pire étant de se relever des toilettes !! Plus sérieusement, j’espère que ce cours me permettra de rencontrer de nouvelles personnes.

 

L’après-midi, nous avons travaillé avec Juliana sur le site internet, le blog et le facebook de Libélula…

 

A propos d’Itacaré maintenant, il y a le centre - où nous habitons et où est implanté Libélula, près des plages, celui des gringos, des riches brésiliens - le quartier de Pitúba très touristique et Santo Antônio, la favela. Santo Antônio se compose d’une partie basse : le bairro novo et d’une parte plus haute et plus ancienne, près du périphérique. Là-bas vivent 6000 brésiliens qui ne se mélangent jamais avec nous, sauf pour travailler pour nous, en tant que vendeur, femme de ménage ou serveur. Ils sont payés 5 Reais par heure, soit environ 2 euros de l’heure. Nos relations se résument donc à des échanges marchands. Personne ne semble choqué par cette nette séparation entre les deux communautés. Je suppose que tout le monde y est habitué. Bienvenue dans le pays le plus inégalitaire du monde…

Mais voici mon problème : je veux aller à Santo Antônio et rencontrer ces gens, les parents de certaines des ados avec qui nous allons travailler. Les autres bénévoles, qui sont ici depuis plusieurs mois, n’y sont jamais allés. J’ai du mal à comprendre. Ok, tant pis pour eux.

Du coup, j’en parle à Ana, la femme de ménage de la pousada. Elle finit à 15h tous les jours, elle est d’accord pour que nous y allions avec elle. Je pense pour ma part que c’est mieux d’être introduit par quelqu’un qui vit là-bas. Elle semble heureuse de notre intérêt, elle nous dit qu’en plein jour, il n’y a aucun risque (bon faut quand même porter aucun bijou, hein ?!!) mais qu’il faut s’attendre à être dévisagé…bah oui, les touristes n’y vont jamais et puis bon, jsuis quand même très blanche de peau ! Elle dit qu’il y a les problèmes de drogue, les rivalités entre gangs mais que si nous n’y allons pas pour acheter ou consommer et que l’on respecte les territoires de chacun (c’est pour ça qu’il vaut mieux être initié !), il y a aucun problème. A ce sujet, écoutez la chanson sur la page d’accueil de ce site…Là-bas, il y a énormément d’enfants, beaucoup plus d’enfants que d’adultes d’ailleurs, beaucoup de rire, d’entraide et de joie. Alors nous irons bientôt…mais comme il vaut mieux prévenir que guérir, nous garderons 10 Reais en poche chacun, soit 4 euros. Si jamais quelqu’un était mal intentionné (!!), il vaut mieux pouvoir payer …

Cf David ou « Comment survivre en Amérique Latine» pour plus d’infos (ahahaha) :

http://vayaamericalatina.en-escale.com/

 

Pour les photos d'Itacaré, c'est ici


 

Commentaires

 Catherine (Tata)
Hello ma chérie ! Ton blog est top, comme Lise je souris, je ris et...je m'inquiète aussi, ben oui, c'est ça les tatas !! Prenez soin de vous (3)SOYEZ PRUDENTS, enjoy yourselves, et garde ton humour !! Ici c'est un beau mois de novembre : on n'a pas besoin de sortir sa doudoune, mais il paraît qu'on va récupérer le printemps d'ici peu...Love x x x
 Didier D
Attention ma fille,je ne peux comme ta maman,et ta sister,te recommander à nouveau la plus grande prudence,parc'que nous t'aimons.
Je suis vos pérégrinations régulièrement,et j'attends de vos nouvelles.
Bises à vous trois.(Je n'oublie pas coquette.!.!)
 Marie
Bah ici il pleut à torrents depuis ce matin. On a pas pu sortir de la journée! j'espère que ce sera mieux demain...
 Maman
Super ma chérie !! En plus, sympa le lien pour le blog de David, je suis allée lire...
Fais quand même très attention à toi dans la favela... je ne suis pas trop rassurée à propos de cette prochaine ballade... prenez un badge d'humanitaire... je ne sais pas si c'est une très bonne idée tout çà, surtout que tu ne fais pas "très locale" comme fille ! Chris se fond un peu mieux dans le paysage ! J'avoue que çà m'inquiète un peu... pas d'initiative perso dont tu as le secret !
JTM
 Lise
faites attention quand même, hein ? pas d'imprudence !
bravo pour le blog, c'est chouette de vous suivre ! je ris en te lisant, et les photos aussi me font sourire (pourquoi ? il y a beaucoup de photos de bouffe je te reconnais bien la ma soeur) je pense à vous 3 profitez en !!! surtout qu'ici le temps est merdique, il fait 12degrés !!! LOVE
 D@V
Ah! Ah! Ah! Tu t'es souvenu de mes conseils! :) Faites gaffe quand même. Continuez le blog, c'est super d'avoir des nouvelles!



Autres récits de voyage

Autres Recits en Brésil